16 septembre 2006

J'y étais

Il y avait un message qui défilait sur le ticker de RDI pendant une bonne partie de l'après-midi hier: «les blogueurs ont relayé la nouvelle et discutent des causes possibles.» Wow, quelle primeur, une chance qu'ils me l'ont dit, je l'aurais jamais su. Une chance qu'on a un réseau de nouvelles aussi au fait de l'actualité et capable de nous apporter une information aussi pointue. Ils auraient quand même pu prendre la peine de spécifier lesquels, parce que sur les millions de blogs qu'il y a sur le net, c'est pas de la tarte de retrouver les millions de blogs qui en ont parlé.

Un million moins un: je me sens un peu chenu(1) d'être le seul blogueur qui n'a pas encore parlé de la fusillade de Dawson College, alors je me mets au diapason, je rejoins le club. Vous vous demandez peut-être qu'est-ce je vais bien raconter qui n'a pas déjà été ressassé jusqu'à ce qu'écoeurement s'ensuive, mais voilà vous allez être surpris, j'ai un point de vue inédit parce que je suis un témoin privilégié de l'événement, j'ai tout vu. Eh oui, j'ai assisté à toute la scène: de mon divan je bénéficiais d'un point de vue imprenable sur l'écran de ma télévision, ce qui fait que j'ai été à même de constater à quel point l'évènement était tragique et n'aurait jamais dû se produire. Je trouve ça intolérable que quelqu'un puisse être tellement en manque d'attention qu'il en arrive à tuer des innocents: il mérite juste qu'on le punisse en concentrant notre attention sur lui pendant des mois, en diffusant des dizaines de reportages sur lui et en laissant des tonnes de commentaires sur son blog.

Bon, témoignage inédit, observation profonde à portée sociale, qu'est-ce que qui manque... ah oui, les causes. Ben j'y ai beaucoup réfléchi et contrairement à tout ce que la société peut avoir comme groupe de pressions et de pseudo-sociologues en mal d'événements tragiques à récupérer pour justifier leurs croyances, je sais vraiment de quoi je parle et je crois que c'est à cause du système capitaliste pourri de la maudite société phallocrate de la conspiration gothique internationale sur internet et j'ai pas réussi à placer jeux vidéo, mais bon, il y en a pour tout le monde et puis c'est une ébauche, j'y travaille. Ah, et comme solution, je préconise d'affecter un policier ainsi qu'un psychologue à chaque blogue, incluant le mien parce que frustré et aigri comme je suis, je suis une bombe à retardement susceptible d'éclater à n'importe quel moment et de commettre un geste irréparable, comme aller pisser sur le pape par exemple. D'ailleurs j'ai déjà commencé à perdre contact avec la réalité, je suis fermement convaincu que mon mac a été un excellent achat.

Bon, c'est pas tout ça, mais on jase, on jase, et il est rendu 2 heures et demie du matin; fait que c'est ça, bonne nuit et à la semaine prochaine.

(1)Je sais même pas ce que ça veut dire, j'ai entendu ça dans les Plouffe

2 niaiserie:

coyote des neiges a dit...

Le pape devra se promener avec une litière à chat pour se protéger des dangereux malfrats qui menacent de lui faire pipi dessus!!!

SilexMT a dit...

Tout bien considéré, je vais plutôt aller faire le coup de la crotte de chien dans le sac en feu au 24 sussex. Ululululuuuuu!!! Silex akhbar!

Publier un commentaire

(parodie) Annonces iglou iglou iglou

Quoi, vous en voulez encore?