6 janvier 2009

Bush à Bush

L'année dernière, j'avais accusé les anti-américains de venir paqueter le vote dans mes sondages en votant à répétition pour Bush. Maintenant que je l'ai retiré de la compétition, il semble bien que mes soupçons se confirment alors que le nombre de votes n'a jamais été aussi bas: 8 votes. Huit osties de malheureux votes. Je vous hais, tous.

Neuf en comptant le mien; puisqu'il y a égalité en tête, je dois départager et octroyer mon vote à Jean Charest, qui devient donc le tout premier récipiendaire du prix Georges W. Bush, à l'indifférence générale.

Trois candidats seulement cette année: vu que vous vous êtes pas forcés le cul trop trop, je vois pas pourquoi je le ferais:

Ken Epp: Le député présente un projet de loi qui donnerait une identité juridique au foetus; il affirme sans rire que son projet de loi «ne remets pas en question l'avortement». Voyons si j'ai bien compris: le foetus est maintenant considéré comme une personne; l'avortement consiste à tuer un foetus; l'avortement demeurerait légal; donc, il serait dorénavant légal de tuer des personnes. Ah mais voyons, c'est frappé au coin du bon sens. Inutile de dire que personne n'a été dupe, ni les mouvements pro-choix qui se sont ligués pour dénoncer le bill, ni les mouvements pro-vie qui se sont ligués pour l'appuyer. Nice try mon Ken.

Dana Perino: Le sous-secretaire d'état américain William Burns rencontre le négociateur nucléaire en chef de l'Iran Saeed Jalili afin de négocier un double-gel nucléaire. Ils s'assoient à une table de négociations et se mettent à négocier, en présence d'autres négociateurs. La secrétaire de presse Perino affirme quand même "c'est une nouvelle tactique: ce n'est pas une négociation." Bien sûr, les États-Unis ne négocient pas avec les terroristes; ils s'assoient avec des négociateurs à des tables de négociations, mais ils ne négocient pas. Je pense que le mensonge le plus flagrant ici est perpétré par Bush qui tente de remporter son trophée en se sevant de sa secrétaire de presse comme prête-nom.

Les chinois: ou plus exactement leur comité olympique. Feux d'artifices générés par ordinateur, lip-sync, défilés d'enfants en costumes censés représenter les différentes ethnies de la Chine mais qui provenaient tous de la même région... pensaient-ils vraiment que personne ne s'en rendrait compte?

0 niaiserie:

Publier un commentaire

(parodie) Annonces iglou iglou iglou

Quoi, vous en voulez encore?